Assurance vélo : pourquoi et comment ça marche ?

Assurance vélo

L’assurance vélo protège le souscripteur contre le vol et contre les dommages inhabituels. Ces derniers incluent entre autres la casse qui résulte d’un accident, d’un incendie, d’une chute ainsi que d’un acte de vandalisme à domicile ou sur la route. Certaines garanties et couvertures sont également personnalisables afin de couvrir les dégâts subis par un vélo électrique lors d’un transport. Cela dit, avant de souscrire une offre d’assurances vélo en particulier, il vous est d’abord conseillé de bien prendre le temps de comprendre le principe et le fonctionnement d’une telle formule.

L’assurance vélo électrique est-elle inévitable ?

L’assurance vélo, y compris les modèles de vélo disposant d’une assistance électrique, n’est pas obligatoire. Par contre, le cycliste doit réparer par ses propres moyens les dommages causés aux autres avec ses deux-roues. Par exemple, s’il a renversé un passant ou endommagé un bien commun lors de son déplacement. Dans l’univers de l’assurance, on appelle cette situation la responsabilité civile.

En outre, si le conducteur utilise un vélo à assistance électrique (VAE) ayant une puissance supérieure à 250 w, il doit souscrire une assurance spécialisée pour ce type de moyen de déplacement. Plus précisément, il vaut mieux choisir une formule proposant une couverture de la responsabilité civile dans ses clauses. Ce modèle de vélo électrique peut atteindre en effet les 45 km/h. Il est ainsi inclus dans la catégorie de véhicule terrestre à moteur. Le conducteur doit ainsi demander l’immatriculation de l’engin, comme un scooter ou une moto.

Pour trouver une assurance vélo électrique qui convient parfaitement à ses besoins, la meilleure solution est de comparer les formules proposées par les groupes d’assureurs en France. Sur le site biikee.fr par exemple, il peut procéder à la comparaison des offres des meilleurs assureurs sur le marché. Cette plateforme propose aussi son propre tarif d’assurance vélo qui est sans doute le meilleur à choisir après avoir réalisé la comparaison de prime et de garanties. 

Quel type de vélo peut être souscrit à une assurance ?

Il est possible de couvrir tout type de bicyclette à travers les garanties incluses dans les formules d’assurances vélo. Cela est bel et bien valable dans toutes les villes de la France. En général, les compagnies d’assurances proposent des formules spécialisées pour le vélo standard qui peut être un vélo tout chemin (VTC), un vélo de ville, un vélo tout terrain (VTT), un vélo hybride (combinant le VTT et le VTC) ou encore une bicyclette de route. En se déplaçant avec l’un de ces vélos au quotidien, le cycliste peut par exemple souscrire à une assurance couvrant sa responsabilité civile ou à une assurance multirisque qui comporte des offres supplémentaires en matière de couverture.

À part cela, les compagnies d’assurance proposent aussi des garanties pour le vélo à assistance électrique (VAE). Ce modèle de vélo fonctionne à une assistance électrique qui se coupe automatiquement lorsque le cycliste arrête de pédaler ou qu’il a atteint une vitesse de 25 km/h au minimum. En général, les offres d’assurance pour un vélo à assistance électrique atteignant les 50 km/h sont similaires à celles de la moto ou du scooter. Ainsi, le cycliste doit obligatoirement procéder à la souscription d’une assurance pour pouvoir l’utiliser légalement dans les rues. Dans le cas contraire, il s’expose à des sanctions et à des amendes.

Quelles sont les exclusions dans l’assurance vélo ?

Comme toutes les assurances auto ou moto, l’assurance vélo, quelles que soient les garanties incluses, comporte quelques exclusions. Ces dernières peuvent être généralisées ou liées à une formule spécifique. Par exemple, le cycliste n’est pas indemnisé pour le vol s’il a oublié de mettre un antivol à son vélo ou si son cycle n’est pas aux normes exigées par son assurance. Par ailleurs, certains assureurs obligent le marquage du vélo pour couvrir l’utilisateur.

Si le cycliste a fait un accident suite à une infraction du Code de la route ou bien s’il a renversé un piéton en étant ivre, son indemnisation est annulée par l’assureur. Il y a également des sinistres qui sont rarement couverts par les compagnies d’assurance. Il en est par exemple le cas du vol par un membre de la famille ou du vol par escroquerie. Pour inclure ces sinistres dans l’assurance pour vélo, le cycliste doit ajouter d’autres garanties en option qui correspondent exactement à ses besoins.

Combien coûte une assurance vélo ?

Tout comme les autres formules d’assurances, souscrire une assurance vélo électrique engage des frais. À ce propos, le tarif d’assurance vélo prend en compte de nombreux facteurs comme le modèle et la marque du vélo en question, l’existence ou non d’une assistance électrique, le mode d’utilisation, etc.

En ligne, il existe plusieurs plateformes sur lesquelles un cycliste peut remplir ces divers critères afin d’obtenir instantanément un devis gratuit. Par exemple, pour un vélo de quelques centaines d’euros, les compagnies d’assurance proposent 3 gammes de tarifs qui diffèrent d’un assureur à un autre. De ce fait, il est indispensable de trouver un site comparateur de tarif afin de trouver le meilleur prix d’assurances vélo.

Conseils pour bien choisir votre assurance
Voitures de prestige : les particularités des assurances véhicules collection/luxe/sport