Qu’est-ce qu’une assurance GAV et qui doit la souscrire ?

La GAV ou garantie accident de la vie est une assurance qui protège le souscripteur en cas d’accident de la vie quotidienne. Cette assurance intervient lorsque le responsable de l’accident n’est pas identifié ou quand il s’agit de l’assuré lui-même ou de l’un de ses proches. Les risques que celle-ci garantie varient en fonction de la compagnie de l’assurance. Cependant, les questions qui se posent sont : qu’est-ce que la GAV ou garantie accidents de la vie réellement ? Qui sont les personnes pourront souscrire à cette assurance ? Et pourquoi souscrire à cette assurance garantie accidents de la vie ?

Qu’est-ce que la GAV ou garantie accidents de la vie réellement ?

La gav ou garantie accident de la vie est une assurance qui couvre les préjudices corporels relatifs aux événements tels que : les accidents domestiques comme une brûlure ou une chute, ou autres ; les accidents survenus durant les loisirs comme le sport ou le voyage ou autres ; les catastrophes naturelles telles que la tempête, ou l’avalanche ou le tremblement de terre, mais aussi des technologiques. Cette assurance couvre aussi les accidents médicaux ; les agressions ou les attentats. Par ailleurs, la gav ne garantit pas les dommages corporels qui sont liés aux accidents de la route ainsi qu’aux accidents de travail. Parfois, les compagnies d’assurance mettent dans le contrat les clauses en excluant quelques risques typiquement désignés comme les accidents relatifs à la pratique de quelques sports dangereux. Cliquez ici pour en savoir plus.

Qui sont les personnes pourront souscrire à cette assurance ?

L’assurance gav est un contrat d’assurance de prévoyance qui se charge les préjudices qui sont causés par les accidents de la vie quotidienne. L’identité de la personne responsable n’a pas d’impact pour le versement des garanties. En fait, la souscription à cette assurance garantie contre les accidents de la vie est ouverte à toutes les personnes. Elle pourra être effectuée à titre individuel et ne couvre que l’assuré. Mais avant de procéder à la souscription de l’assurance accidents de la vie, il est important que l’assuré vérifie d’abord qu’il n’est pas déjà protégé par d’autres garanties indemnitaires, puis que les polices d’assurance ne s’associer pas mais se suppléent. Bref, l’assurance garantie accidents de la vie couvre tous les accidents qui peuvent survenir sur la vie quotidienne. L’assuré pourra la souscrire individuellement ou en familiale. Cette assurance est pratiquement utile, car chaque année à peu près de dix millions de personnes sont victimes de ces accidents gav.

Pourquoi souscrire à cette assurance garantie accidents de la vie ?

Souscrire à l’assurance gav permet tout d’abord d’être indemnisé en cas d’accident de la vie privée qui a causé des dommages le décès ou corporels. Le but de cette assurance est de couvrir le souscripteur ainsi que ses proches contre les conséquences financières pouvant découler d’un accident. De ce fait, un accident pourra avoir des conséquences considérables telles que l’invalidité qui entraîne une hospitalisation ou aussi une immobilisation au domicile, ou encore l’ITT (ou Incapacité Temporaire Totale), ou L’IPP (Incapacité Permanente Partielle ou autres. D’ailleurs, la souscription à cette assurance permet à l’assuré de se prémunir des toutes sortes de contraintes financières imprévisibles qui sont relatives aux aléas de la vie. Celle-ci le permet aussi de protéger sa famille en cas de décès à l’aide d’un capital versé aux bénéficiaires. Et enfin, l’assurance gav est un contrat d’assurance qui s’adapte parfaitement aux besoins de chaque assuré. C’est une police d’assurance qui garantit les risques les plus importants qui prévoient un capital décès jusqu’à un million d’euros et une capitale invalidité ainsi que des garanties d’assistance. C’est aussi une formule plus complète ajoutant aux garanties des formules précédentes et un forfait hospitalisation ainsi qu’un forfait petits accidents. 

 

 

 

Assurer sa trottinette électrique est-il obligatoire ?
Assurance dommage ouvrage particulier : comment ça marche ?